La Chaine d(union (Planche d'augmentation de salaire)

 

 chaine.jpg

 

La Chaine d'union existe depuis la nuit des temps à commencer par les Cd’Us:. naturelles, comme nous pouvons les observer grâce à l’organisation de vies de l’infiniment petit, tel que les atomes et molécules sur lesquelles reposent ce phénomène, ou bien même avec les ADN et ses chromosomes divisés en milliers de gènes, représentés par les combinaisons de lettres A-G, et T-C, toujours regroupés par paires enroulés en hélices sur eux-mêmes, et constituant une liste infinie d’organismes vivants.

Dans un premier temps j’ai cherché l’origine du mot « chaîne » qui nous vient du latin “catena”, et aurait donné le mot cadenas, évoquant la Tradition dans le sens d’un secret bien gardé, car nul ne peut s’y introduire s’il n’en possède la clef, tout comme nous en L:. avec notre mot de Semestre. Mais, au sens propre, c’est une succession de maillons, d’anneaux métalliques entrelacés.

Concernant l’étymologie de l'Union, son nom nous vient du mot latin “Unio”. - Relation existant entre deux ou plusieurs choses, deux ou plusieurs personnes qui forment un ensemble ; comme L'union de l'homme et de la femme dans le mariage de sentiments, de pensées, de comportements entre des personnes ou des groupes. - Action de réunir, de rassembler, ou d'associer des éléments jusqu'alors séparés.

En Loge, que cette chaine soit longue, courte, fermée ou ouverte, je dois avouer que je ne savais pas très bien par quel bout je devais commencer mon travail. Après réflexions - et bien que je n’en aie pas de souvenir d’ « Elle » en Loge -, j’ai choisi symboliquement « l’Abeille » pour me guider, ayant aperçu cette Demoiselle dans de nombreux ouvrages et objets de notre confrérie, mais surtout grâce à un ancien Tablier de Maitre du 19e Siècle représentant une ruche brodée (rue Cadet), d’où sortaient une douzaine d’ouvrières dont le trajet se transformait en Lacs d’Amour pour ainsi dessiner une Houppe Dentelée. Certains d’entre vous me dirons que la Chaine d’Union et la Houppe Dentelée sont deux sujets différents, mais avec mes yeux de jeune Apprenti je les trouve quand même très similaires, bien que cette dernière pour « Irène Mainguy » soit statique et avec laquelle elle est souvent confondue.

L’histoire de Chaines d’Union remonte à des temps très lointains et apparaît sous trois périodes distinctes qui se font connaître par les civilisations sumérienne, babylonienne et égyptienne, puis au Moyen Âge grâce aux constructeurs de Cathédrales, sous le nom de « Chaîne d’alliance », permettant ainsi d’échanger grâce à leur fraternité, les techniques et savoirs qui unissaient alors les campagnes européennes d’une grande ressemblance architecturales, et parfois même de décorer certaines églises de fresques peintes sous la forme de Danses-Macabres.

Plus poétique, l’Abeille, elle, a depuis toujours été un symbole de vie, de travail, d’entraide et de Fraternité et il n’est pas étonnant de la trouver également représentée dans notre civilisation française, depuis le tombeau de Childéric Ier, (père de Clovis) jusqu’à Napoléon premier qui y trouvera un emblème plus Impérial, que Royal. En Loge notre ouvrière me fait penser à ce jeune apprenti,-que nous avons tous été-, à être invité a trouvé sa pierre taillée, pouvant être symbolisée par le miel en guise de salaire. Un être en puissance à devenir, car il était dans les Ténèbres et a désiré la Lumière, pour être accueilli au centre de notre Chaine d’Union. Pour construire les alvéoles de leurs cellules, les abeilles ouvrières sont dotées des glandes cirières bien développées et forment ainsi une Chaine d’Union se passant de l'une à l'autre des boulettes de cire malaxées jusqu’aux bâtisseuses qui façonneront ainsi de nouvelles parois afin d’accueillir leurs futures ouvrières. En L:., tout comme dans une ruche au moment de la Chaine d’Union, nous n'avons plus de grades et sommes ensemble tous égaux, quand nous descendons de notre plateau pour accomplir ce geste. Nous nous mettons « à nu » ou plutôt déganté, pour mieux faire passer nos sensations, émotions et sentiments. - Debout main dans la main, les pieds en équerre au tour de notre Tableau de Loge car donner sa main, c’est se donner entièrement, faire don de son énergie, de sa puissance, aux FF:. d'hier, d’aujourd’hui et ceux de demain. La position paumes orientées vers le centre est cohérente avec le rôle de notre V:. M:. qui situé à l’extrémité de la chaîne, nous transmet à travers lui une énergie puissante, tel un courant alternatif, envoyée et reçu dans les deux sens venant de l’Orient Éternel. On se regarde droit dans les yeux -ou pas-, c'est un moment de cérémonie de communion avec soi soi-même et avec tous nos FF:. . Un moment où l'on partage notre mot de Semestre, tout comme le font les abeilles se donnant de l’une à l’autre les emplacements de leurs champs à butiner, en leurs indiquant la direction grâce aux rayons du soleil, tout comme nous sous notre voûte étoilée. Mais, c’est aussi malheureusement par ce moment que parfois-en signe de souvenirs-, nous rendons un dernier hommage à nos FF:. et SS:. passé(e)s à l’Orient Éternel … Une fois notre échange terminé et avant d'ouvrir cette Chaine d’Union et de retrouver nos places distinctives, nous secouons vivement nos bras par trois fois au commandement de notre V:. M:. . Ce geste nous permet d’éliminer les isolants de toute nature pouvant gêner la qualité de ce précieux partage et qui en sera l’unique fois avant la Fermeture de nos Travaux, comme si nous voulions projeter vers le ciel un champ magnétique pour revenir en quelque sorte dans notre monde physique et matériel. Puis comme pour les abeilles, nous quittons alors cette chaîne « sans jamais la rompre », qui même si elle est invisible, ne doit pas se cantonner simplement à l’intérieur de notre Loge, mais surtout à l’extérieur, nous permettant ainsi d’aimer de parfaits étrangers au quotidien, tout en essayant de leur tendre la main dans notre monde profane. C’est un symbole très fort, peut être l’un des plus fort car c’est le premier dans lequel nous sommes accueilli en tant que néophyte, que nous devons pratiquer et apprendre aux futurs initiés. Et comme l'avait écrit Paul Fort : « Si tous les gars du monde voulaient se donner la main, ça pourrait faire une belle ronde tout autour du monde... », car, « donner sa main à quelqu'un, c’est l’aider », et selon un proverbe indien ; « de tous les peuples, le sourire est un geste universel », tout comme notre Chaine d'union.

 



10/12/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres