Le Cabinet de Réflexion (travail d'un app:.lors d'un chantier)

Le Cabinet de Réflexion

 

 

 

Après une attente plus ou moins longue, le récipiendaire est conduit les yeux bandés et après de multiples détours jusqu'au cabinet de réflexion pour y subir l'épreuve de la terre.

A l'étroit dans cette pièce sombre éclairée par la flamme d'une unique bougie, il trouve face à lui une feuille sur laquelle il doit coucher son testament philosophique et pour seul consigne :

              « Visita Interiora Terrae, Rectificando Invenies Occultam Lapidem »,

ce qui signifie :

       « Visite l'Intérieur et la terre, en rectifiant tu trouveras la Pierre cachée ».

 

Le cabinet de réflexion est chargé de symboles ; le récipiendaire, tout en écrivant son testament, va avoir le temps de les appréhender et de chercher leur signification.

Pour ma part, et pour éviter dans la mesure du possible l'effet catalogue, j'ai essayé de les organiser à la lumière du nom de cette épreuve, à savoir l'épreuve de la terre. En effet, tout au long de son initiation, le futur apprenti doit subir un certain nombre d'épreuves dont la première est celle de la terre. Suivront, comme nous le savons tous ici, l'épreuve du vent, de l'eau et du feu.

Dans un premier temps, nous verrons pourquoi il s'agit d'une épreuve pour arriver dans un deuxième temps au pourquoi de la terre. Nous arriverons ainsi logiquement à être en capacité de donner à la lumière des symboles une signification à cette fameuse épreuve de la terre.

 

I-                   Pourquoi « Epreuve » ?

 

Comme le dit Daniel Béresniak, il s'agit de créer un choc psychologique. Après avoir été désorienté totalement, le récipiendaire est dépouillé de ses métaux puis enfermé dans la cellule qu'est le cabinet de réflexion. Il est coupé du monde, il se retrouve seul face à des symboles étranges, menaçants parfois.

Le but de cette manœuvre, toujours selon Béresniak, est bien de créer une coupure franche et sincère d'avec le monde profane.

Le candidat aux épreuves est invité à pratiquer une ascèse symbolique.

Le moine qui entre en religion fait vœux de pauvreté pour justement se couper des préjugés du monde profane. Dans notre cas, la pauvreté est symbolique puisque les métaux sont rendus à la fin de la cérémonie d'initiation. Mais l'idée reste la même.

L'étroitesse de la pièce peut également rappeler la cellule dans laquelle le moine va vivre et prier durant son séjour au monastère.

En matière d'ascèse, les symboles ne manquent pas. On retrouve sur la petite table, le pain et l'eau, nourritures essentielles à l'homme pour vivre.

Le récipiendaire est éclairé d'une seule bougie.

Bref, tout est fait pour créer les conditions d'une retraite, une retraite pendant laquelle l'individu est invité à commencer une quête introspective.

 

Pour accentuer l'invitation à l'épreuve introspective, on retrouve certains symboles qui évoquent la mort. Je pense à la faux et au crâne mais également au soufre. Là encore il s'agit de créer un choc. Des phrases menaçantes sont inscrites dans le cabinet. Un choc tel que le récipiendaire va perdre de vue ses préjugés et ses tracas journaliers. Rappelons également que le cabinet de réflexion est tendu de noir, couleur qui, une fois de plus, peut symboliser la mort.

Le candidat doit également rédiger son testament. « Si vous étiez à la veille de votre mort »…il n'y a donc plus de doute, la mort est là, le candidat doit subir une épreuve mais une épreuve pour quoi ? Si la mort est au bout, à quoi cela peut-il servir ?

Une piste du côté de l'ambiance monacale du cabinet de réflexion : les moines attendent la mort en priant, il se forment ou se rectifient pour entrer le jour de leur mort dans le royaume de Dieu.

Le chevalier, de même, avant d'être adoubé, doit passer une nuit enfermé à prier. Le noir peut aussi évoquer la nuit.

 

Nous trouverons une réponse en évoquant les symboles qui évoquent la terre.

 

II-                La « Terre »

 

Certes, le récipiendaire est confronté à la mort, il peut se sentir enterré dans son caveau.

Mais les symboles qui l'entourent évoquent également la terre sous toutes ses formes.

 

Le monde qui l'entoure est minéral. Le soufre et le sel sont des minéraux mais également les ossements qui se trouvent face à lui.

La pièce, elle-même, peut rappeler une grotte, une grotte dont les parois sont éclairées par une bougie. Finalement, les symboles que le candidat devine ne sont peut-être que des apparitions nés de son imagination comme les formes que l'on essaie de deviner dans l'obscurité d'une grotte.

 

On peut également aller au-delà du minéral. Il y a du végétal dans cette cavité et même de l'eau. Quand je parle de végétal, je pense au pain qui symbolise également le blé, cette graine que l'on met en terre pour qu'elle germe et fructifie au centuple.

 

Finalement, à y regarder de plus prêt, il y a bien de l'espoir car rien n'est figé dans ce cabinet. On retrouve tout d'abord le sablier symbolisant le temps qui passe mais également trois éléments alchimiques : le sel, le soufre et le mercure.

Dans la tradition alchimique, ces trois éléments interagissent entre eux. Le soufre grâce au mercure quoi symbolise le mouvement donne le sel. Or, le sel n'est autre qu'une image de la vie car sans sel aucune vie ne serait possible sur terre.

Tout ceci nous amène au coq qui symbolise la renaissance du jour.

 

Nous sommes donc bien face à une épreuve mais une épreuve qui ouvre une perspective d'espoir qui va au-delà de la mort puisque nous avons une renaissance. Car il s'agit bien de la renaissance de l'individu qui subit l'épreuve dont il s'agit. Le testament et surtout la glace reflètent notre propre image.

Et tel Orphée revenant des enfers ou le christ sortant du tombeau, nous en sortiront changés.

Le testament rédigé, nous sommes prêts à mourir pour mieux renaître, tel la graine qui après s'être décomposée sous terre va donner le nouvel épis de blé.

La caverne n'est qu'une matrice.

 

Pour élargir le sujet, l'isolement du candidat à l'initiation dans une grotte est courant depuis l'antiquité et même avant. Il s'agit toujours de préparer le candidat à l'initiation.

Sorti du cabinet de réflexion, le récipiendaire peut continuer son chemin initiatique et subir de nouvelles épreuves toutes aussi riches de sens que l'épreuve de la terre.

 

Dorian CAT:.



30/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres