Le Plateau de Secrétaire

Secretaire.jpg

 

 

Le 13 octobre, si tout va bien, nous installerons le nouveau collège des officiers en présence de notre respectable frère inspecteur, Pat:. VID:. .  Etant donné l’absence de notre T:.C:.F:. Mic:.  à la prochaine tenue, il m’a semblé important de pouvoir vous présenter ce soir, une planche prétexte pour saluer le travail de celui qui a été notre secrétaire pendant 10 ans mais pas que … j’y reviendrai à la fin de cette planche.


La loge maçonnique est une microsociété très particulière, hiérarchisée au plan des responsabilités assumées par les Officiers. La particularité de son système est que personne n'y possède un pouvoir temporel absolu. De même, personne n'y détient de pouvoir spirituel. Ainsi cette société ne tient sa souveraineté et sa puissance que d'elle-même. C’est un système très particulier où les frères sont égaux en droit mais pas en devoir. Je vous invite, à ce sujet, à lire et relire vos mémentos. A chaque degré correspond des devoirs particuliers.

Aux devoirs propres à chaque degré s’ajoutent des charges, au sens propre du terme et non pas honorifiques. Je pense ici aux officiers de la loge qui permettent l’organisation de notre travail.

Que nous révèle le mémento du 1er degré :

-          Où avez-vous été reçu franc maçon ?

-          Dans une loge juste et parfaite.

-          Que faut-il pour qu’une loge soit juste et parfaite ?

-          3 la dirigent, 5 l’éclairent, 7 la rendent juste et parfaite.

Les 3 qui la dirigent sont le Vénérable, le 1er et le 2nd surveillant. 5 l’éclairent : ce sont les 3 premiers, l'Orateur et le Secrétaire. 7 la rendent juste et parfaite : ce sont les 5 premiers, l’Expert et le Couvreur.

Dans la symbolique, on trouve chez plusieurs auteurs des corrélations entre les Officiers de la Loge et l'arbre séphirotique de la Kabbale ou encore avec un système numérique voire numérologique. Je ne me lancerai pas dans une explication de ce type ce soir au risque de m’éloigner de mon sujet principal. Je vais me contenter d’Oswald WIRTH.

Oswald WITH fait un lien entre le système des planètes et les Officiers.


Le modèle de Wirth établit les correspondances suivantes :

Vénérable - Jupiter, la plus grosse planète du système solaire, symbole de la prospérité
1er Surveillant - Mars, symbole de la force mais aussi de l'action et de l'engagement
2nd Surveillant - Vénus, symbole de l'harmonie, des relations et de l'équilibre
Orateur - Soleil, symbole de l'esprit, du rayonnement, de la force vitale, de l'énergie
Secrétaire - Lune, reflet du soleil, symbolise le côté féminin, la mémoire, l'écoute
Expert - Saturne, symbole de la connaissance, du travail et des Anciens
Maître des Cérémonies - Mercure, symbole du mouvement, de la communication et du savoir.

On s'arrête aux 7 qui rendent la Loge juste et parfaite, comme les Anciens qui ne connaissaient que 7 planètes formant un système parfait...Comme la connaissance des anciens, le système de WIRTH a ses limites puisque, dans notre rituel c’est bien le couvreur et non le Maître des cérémonies qui serait symboliser par Mercure. Ce n’est pas non plus contradictoire si l’on considère le couvreur comme le Vénérable maître descendu de charge. Nous retrouvons donc notre symbole du mouvement, de la communication et du savoir. Mais passons.

L’important est de retenir que le modèle d’organisation d’une loge se veut idéal en ce qu’il serait calé sur le cosmos comme organisation dépassant l’humain, le cosmos comme harmonie. C’était, rappelons-le, une préoccupation des anciens, de la connaissance de l’univers découle une organisation humaine. Je vous renvoie, notamment, à la République de Platon à ce sujet ou à l’école pythagoricienne.

Vous l’aurez aisément compris, une loge est un modèle d’organisation où chacun a un rôle à jouer. En retirant, un officier, c’est tout un édifice qui peut s’effondrer.

Intéressons-nous maintenant au plateau du secrétaire. Dans le système de Wirth, le secrétaire serait la lune et donc, le correspondant de l’orateur. L’orateur est la foi celui qui rappelle les règlements généraux, donne le sens du vote lors des augmentations de salaire ou les nouvelles acquisitions que peut faire la loge. Enfin, il conclut les travaux. Il conclut les travaux en fin de tenue mais également en fin d’année maçonnique lors de la saint Jean d’été. C’est à lui que revient la charge de plancher ce jour-là. On comprend donc ainsi son rôle solaire dans la pensée de Wirth.

A l’inverse, le secrétaire est bien la lune. C’est lui qui prend acte par l’écrit, les résultats des votes, qui écrit la planche tracée de nos travaux. Il est le reflet de l’orateur, comme le fait la lune pour le soleil pour éclairer nos nuits. Je préciserai que l’essentiel du travail du secrétaire se fait dans l’ombre, une fois que les travaux sont fermés et que nous avons éteint les lumières au sens physique comme symbolique. C’est à ce moment qu’il rédige la planche tracée de nos derniers travaux.

Si nous en revenons au rituel d’installation, il nous est dit que le secrétaire représente la mémoire de la loge. En rappelant les décisions prises, il contribue à leur application. Les procès-verbaux qu’il rédige assurent la continuité des travaux de la loge et sa pérennité.

Il assure la continuité des travaux de la loge et sa pérennité comme la lune le fait avec la vie. Le règne de la lune permet l’alternance des saisons. Ses cycles permettent la stratification puis la germination des graines. Elle joue également un rôle dans l’alternance des marées. Son importance dans la pérennité de la vie sur terre est tout aussi importante que celle du soleil.

Nous cherchons la lumière mais nous devons nous rappeler qu’une loge est donc l’enfant du soleil et de la lune. Il serait plus confortable pourtant de n’être que des enfants du soleil mais notre œuvre ne serait qu’éphémère. Emprunts de certitudes, nous ne serions que les prisonniers de la caverne de Platon.

Derrière cette courte planche, que pouvons-nous en retirer à l’instant où je vous parle ?

Dans un premier temps, je souhaiterais que l’on tire tous les enseignements de l’implication notre actuel secrétaire, un symbole à part entière. Je ne reviendrai pas sur ces 44 années passées dans cet atelier mais simplement les années qui m’ont permis de le connaître. Je l’ai effectivement connu respectivement 2nd surveillant, Vénérable Maître puis Secrétaire. J’y vois un symbole fort dans la mesure où après avoir dirigé cet atelier il a contribué à sa pérennité. Il l’a fait avec modestie, trop de modestie selon moi, mais aussi avec beaucoup de discipline et une rigueur d’horloger. Sur l’assiduité tout d’abord, son assiduité en loge mais également son attention portée à l’assiduité des frères. Ses planches tracées nous rappellent le taux d’absentéisme des frères. C’est un ajout qu’il a fait et qui nous tient en éveil. Il nous a également rappelé à l’ordre pour tenir nos engagements que ce soit en interne ou vis-à-vis de la grande loge.

Je pense que nous pouvons tous méditer sur notre engagement. Nous l’avons tous faits en conscience.

Son départ du plateau de secrétaire et sous peu de notre atelier doit également nous rappeler qu’indépendamment des hommes qui se succèdent, nous sommes porteurs d’une tradition que nous devons transmettre. Si nous sommes ici, en cette année 6021, année des 50 ans de notre atelier, nous le devons aussi aux frères qui se sont succédés. Certains sont connus de tous, d’autres moins connus voire totalement inconnus pour nombre d’entre nous. Mais nous continuons l’œuvre.

Après la période de pandémie que nous venons de vivre, notre ordre devrait perdre de 10 à 15 % de ses effectifs. Heureusement, pas à cause du virus, mais à cause de la vie qui a rappelé nombre d’entre nous à la vie profane soit parce que le lien a été perdu, soit que nos intérêts particuliers ont changé. A défaut d’être inquiet, je suis vigilant. Comme l’a dit Paul Valery au lendemain du premier conflit mondial : « nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles ». L’implication, l’assiduité de tous sera essentielle dans les prochaines semaines de même que notre recherche de nouveaux frères. Nous le devons pour nous mais également pour des hommes comme Michel qui ont fait perdurer la flamme de l’allumage des feux pendant 50 ans.

 

 

Dorian C:.



02/10/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres